Letteratura della migrazione: due nuove recensioni su “El Ghibli”

Raffaele Taddeo Su el-ghibli è possibile consultare due nuove recensioni.

La prima di Maria Cristina Mauceri sul testo di Maria Reina Toe “Il mio nome è regina”;

La seconda di Michele Pandolfi sul testo di Laila Wadia “come diventare italiani in 24 ore. Il diario di un’aspirante italiana”

http://www.el-ghibli.org ( sezione recensioni)
El-Ghibli.org – Letteratura della migrazione – anno 7, numero 31 – March 2011
www.el-ghibli.provincia.bologna.it
Sito ufficiale della rivista di letteratura El Ghibli

Chi è straniero nella propria nazione

mattinopadova.gelocal.it

«Non solo celebrazioni, ma anche riflessioni» afferma Igiaba Scego (nella foto). La scrittrice e giornalista italiana di origini somale inaugura il 14 aprile, insieme allo scrittore senegalese Pap Khouma, Incroci di Civiltà, con lincontro intitolato Italia 150: verso una…

29/1 FIRENZE – ITALIENI (L’ITALIA VISTA DAI NUOVI ITALIANI)

ITALIENI. L’ITALIA VISTA DAI NUOVI ITALIANI

Tipo:
Rete:
Globale
Data:
venerdì 29 gennaio 2010
Ora:
18.30 – 20.30
Luogo:
Libreria Cafè La Citè – Borgo San Frediano 20r, Firenze

Descrizione

Quarto appuntamento per l’aperitivo letterario a tema, organizzato da COSPE in collaborazione con la rivista Internazionale.
Ospiti della serata: lo scrittore Tahar Lamri e la docente universitaria Nora Moll, modera Francesca Sibani, della redazione di Internazionale. Reading a cura di Daniele Bacci e musiche a cura di Eugenio Milazzo.

La serata sarà inoltre l’occasione per festeggiare i 20 anni della letteratura migrante in Italia con letture di brani da autori quali:
Pap Khouma – Gezim Hajdari – Mihai M. Butcovan – Christiana de Caldas Brito – Milton Fernàndez – Barbara Pumhoesel – Cristina Ali Farah

PAP KHOUMA E IL DIBATTITO SUL RAZZISMO

LINDA SEDJRO, NIPOTE DI KOSSI KOMLA-EBRI MI SEGNALA QUESTO ARTICOLO SUL MIO AMICO PAP KHOUMA

DA HTTP://XIBAR.NET


En Italie, le témoignage de Pap Khouma, “Black Italian”, lance un débat sur le racisme

“Je suis italien et j’ai la peau noire. Un “Black Italian”, comme je me le suis entendu dire au contrôle des passeports de l’aéroport de Boston par deux Afro-Américaines de la sécurité. Mais avez-vous une idée de ce que cela signifie d’être italien et d’avoir la peau noire aujourd’hui en Italie ?” Pap Khouma, sénégalais d’origine, italien depuis quinze ans, libraire et écrivain, a su trouver les mots. Le récit de sa “vie à obstacles”, publié dans le quotidien la Repubblica, a lancé le débat sur le racisme en Italie.



En Italie, le témoignage de Pap Khouma, "Black Italian", lance un débat sur le racisme

Auteur de deux ouvrages, il a simplement raconté sa vie de tous les jours. Lorsqu’il s’est présenté dans un bureau de la mairie pour un certificat, on s’est arrêté à sa peau noire. “L’employée n’a même pas regardé la carte d’identité que je lui montrais et m’a demandé mon permis de séjour. Quand je lui ai dit que je n’en avais pas mais qu’il suffisait de lire ce qui était écrit sur la carte, “italien”, elle est restée interloquée et a demandé de l’aide à deux collègues. Pour les trois, c’était, apparemment, un cas hors du commun.”

Lorsqu’il a emménagé dans son immeuble, son voisin l’a pris pour un vendeur à la sauvette et a voulu le mettre à la porte. Et les passants sont à deux doigts d’alerter la police lorsqu’il ouvre banalement la portière de sa voiture. Dans le tram, raconte-t-il, il se prépare chaque fois à être humilié.

Mille petits gestes empreints de préjugés et de refus de l’autre. “Et le fait de savoir que la personne noire ou aux yeux bridés qu’ils ont devant eux est italienne n’arrange pas les choses. Au contraire. Cela pourrait être perçu comme une sorte de circonstance aggravante, une faute. ’Non seulement tu es noir mais en plus tu prétends être italien !’”, lâche-t-il en riant.

Sa lettre a délié les langues. D’autres témoignages accablants de “nouveaux” Italiens ont suivi. Selon le rapport annuel de Caritas, les immigrés en Italie sont aujourd’hui plus de 4 300 000, soit 7,2 % de la population. Beaucoup deviennent italiens au prix d’une longue procédure : 40 000 rien qu’en 2008, soit quatre fois plus qu’en 2000. Mais ils restent étrangers pour beaucoup de leurs concitoyens. Ministre pour l’égalité des chances, Mara Carfagna s’est dite choquée et a exhorté les victimes d’actes de racisme à les dénoncer.

Le Bureau national contre les discriminations raciales (UNAR) vient d’ailleurs d’être renforcé. Un numéro vert est disponible. Jamil Ajouz, un “médiateur culturel” libanais influent du bureau, explique que, parmi les dizaines de coups de fil quotidiens, les cas les plus graves sont orientés vers une assistance juridique. “Beaucoup d’autres ont surtout besoin d’un soutien simplement moral. Comme c’est souvent le cas avec ces bars où on ne veut pas te servir parce que tu es noir ou que tu as les cheveux frisés ou bien où on te sert le café dans un verre en plastique”, explique-t-il.

Les Italiens ne semblent pas encore prêts à accepter ces citoyens venus d’ailleurs, disent les experts. Les normes existent, mais il faut un effort supplémentaire, surtout de la part des politiques et des représentants des médias.

Mais pour le sociologue Emilio Reyneri, de l’université de Milan, les uns et les autres ne jouent pas toujours leur rôle. Du coup, dans la société, au contraire, “c’est le message négatif envers les immigrés qui passe ; que ce soit pour le comportement criminel des étrangers ou pour leur emploi au bas de l’échelle sociale. Au lieu de faire comprendre que l’immigration n’est pas un problème, que les immigrés ne finiront pas par partir, un jour, comme certains le pensent, les hommes politiques jettent de l’huile sur le feu”. Le problème, explique le professeur, c’est qu’ailleurs en Europe, il n’existe pas un parti comme la Ligue du Nord, farouchement anti-immigrés et incontournable dans la coalition gouvernementale.

Pap Khouma, ce jour-là, est venu rencontrer son éditeur. Celui-ci voit du bon dans le débat en cours et pense le moment venu de lui confier un livre-entretien avec Mario Balotelli. Cet Italien d’origine ghanéenne est l’un des plus doués parmi les jeunes footballeurs du championnat, mais dans les stades, il est accueilli aux cris d’”il n’y pas de nègres italiens !”. Pour beaucoup, une seule chose pourra faire taire les racistes : que Mario Balotelli porte le maillot de la Squadra Azzurra lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, au mois de juin.

Salvatore Aloïse(source:lemonde.fr)
Source Sen24heures.com


Dimanche 3 Janvier 2010



1.Posté par souleymane le 03/01/2010 20:54
les gens du sud sont plus mauvais que les chiens paticulierement brescia est bergamo


2.Posté par stafferia le 03/01/2010 21:35
Mon dieu mais pourquoi as tu change de nationalite qu’est ce que ca peut te rapporter rien du tout vergognati les italiens ne sont que des moins que rien et tu oses de plaindre ici tu as vu le nom de ce site “XIBAR”donc je pense que tu t’es trompe de redaction tu devrais aller voir CORRIERE DELLA SERA REPUBLICA IL MANIFESTO etc vu qu ce sont tes compatriotes ils vont t’aider mais ici c’est un site senegalais .Et puis moi des gens comme TOI j’ai pitie pour eux meme si je suis conscient que ce diable de wade a ruiner notre pays (SENEGAL) POUR RIEN AU MONDE JE NE CHANGERAIS MA NATIONALITE AVEC UNE AUTRE .Je viens d’un periple europeen mais je te dis le racisme ca exciste partout mm au senegal d’ou je suis originaire mais au niveau de l’italie cest une chose assez particuliere donc a koi sert acquerir une nationalite et etre regarder comme un moins que rien .VIVE LE SENEGAL .aLA REDACTION JE VOUS EN SUPPLIE C’ESTgenre de chose ne doivent pas etre publie ici merci.SONO FELICE DI ESSERE SENEGALESE


3.Posté par souleymane le 03/01/2010 21:43
j ai ecris sur l autre artcle il ne faut pas confondre les francais anglais ou americains les italiens ne sont pas civilisès par apport a ces pays j ai fais 18 ans en italie le premier jour que je suis entrè chez un fleuriste pour acheter un pot de fleur pour eux je me suis trompè de mangasin c etait l evenement du jour pour eux comment un peut pensè aux fleurs les italiens du nord ne savent rien


4.Posté par elimane le 03/01/2010 21:56
le probléme n ‘est pas de changer de nationalté pour banir celle d’origine ,mais 1 probléme de circonstance.il faudrait que nous soyons serieux dans nos interventions,Avoir la double nationalité n’est pas 1 premiere,dans ce monde en perpetuelles mutations et avec la mondialisation il faudra profiter de toutes les possibilités qui nous sont offertes en pays hote.Donc,je dirai que certains ont acquis la nationalité parceque trouvant cela commode.alors une fois de plus je vous prie d’etre serieux.


5.Posté par stafferia le 03/01/2010 21:57
PARFAITEMENT SOULEYMANE MOI JE TE DIS LE MATIN J’AVAIS L’HABITUDE D’ALLER AU BAR PRENDRE MON PETIT DEJEUNER ET LA J’EN PROFITER POU LIRE LES JOURNAUX TU SAIS UN JOUR UN GARS QUE JE CROISAIS LABAS TOUS LES MATINS m ‘a demandait si j’aimais les dessins animes si comme moi j n sais pas lire ni comprendre ITALIENS EGALE IGNORANT


6.Posté par souleymane le 03/01/2010 22:01
stafferia reacton numero 2 questo personna è nato in senegal rinivarè un permesso di seggorno e pui è dura chè l inferno


7.Posté par stafferia le 03/01/2010 22:42
scusami io no so parlando di rinnovare un permesso di seggiorno lo so benissimo che questo e una gara difficilissimo ma mi dai raggioni questa problema esiste solo in italia so dicendo che questi bandi di ignoranti che sono i italiani perche chiedere la lora nazionalita visto che ti guardarano sempre come un vu cumpra grazie


8.Posté par TALIBE CHEIKH le 03/01/2010 22:51
APRES MONSEIGNEUR THEODORE ADRIEN SARR TIVAOUANE APPORTE UNE REPLIQUE AUX PROPOS INCENDIERS DE WADE
Les propos de Wade sur El Hadji Maodo Malick Sy. Tivaouane, par la voix de serigne Mbaye Sy Mansour réagit durement :” Wade n’est ni Dieu, ni roi… Il ne connait rien sur El Hadji Malick… le monument de la renaissance est une idole modernisée”
“On m’a fait savoir que Cheikh Ahmadou Bamba et El Hadji Malick passaient très souvent devant des statues sans rien dire”, ainsi parlait Abdoulaye Wade lors de la conférence nationale des enseignants libéraux tenue au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (Cices) pour répondre aux détracteurs du monument de la Renaissance.

Tivaouane n’a pas du tout aimé la référence faite par le président de la République à El Hadji Malick Sy, le leader spirituel de la confrérie Tidiane de Tivaouane. Serigne Mbaye Sy Mansour l’a fait savoir dans les ondes de Sud Fm lors d’une conférence annuelle, en faisant un discours musclé contre Wade et son monument qu’il qualifie “d’Idole modernisée”

A ECOUTER SUR wwW.ASFIYAHI.ORG EN INTEGRALITE
http://WWW.ASFIYAHI.ORG


9.Posté par souleymane le 03/01/2010 22:55
io so che non sta parlando di rinova del permesso di seggiorno exempio avere una nationalita è 100 volta meglio dche fare ogni anno 2 volte a la questura ogni anno è pagare ogni rinnova una vita dura


10.Posté par BAYE FALL le 03/01/2010 23:45
C’est honteux ce copié-collé du journaliste ou du site internet, c’est pas de l’information… Cet article est apparu sur le site de la reppublicca il y a presque un mois. Vous avez fait la mëme erreur que le journal le monde.
C’est évident que le racisme est un mal qui gangréne les sociétés occidentales, nous sommes confrontés à ce fléau tous les jours que DIEU fait, quel que soit ton niveau d’étude, des compétences, ton intelligence pour le blanc tu restera toujours un noir. Il faut savoir dire mer. de, ça suffit maintenant.


11.Posté par inco le 04/01/2010 00:20
je suis dacor avc toi BAYE FALL il fo juste savoir dire MERDE


12.Posté par birima ba le 04/01/2010 00:36
TALIBE CHEIKH tu es or sujet on a mar de wade de son statut, et ces marabouts meme si mbaye mansour reagit durement son frere porte parole JUNIOR est avec WADE. POUR STAFFERIA avoir la nationalité italien ne veu pas dire renoncé ca sénégalité, si tu es residant dans un pays plus de10ans tu as le droit de faire la demande et avoir la double nationalité ,et ya beaucoup d’oportinité ,parceque vous savez bien les problemes de renouvelement de sejour et on paye une 100téne€ a chaque foi .POUR PAPE KHOUMA si vous débarquez dans un bureau comunal avec une carte d’identité italien,mais c’est normal qu’ils sont surprit du faite qu’ils n’ont pas l’abitude de le voir.Les italiens ne sont que des ignorants il faut l’est comprendre MERCI.


13.Posté par wi le 04/01/2010 00:38
mdrr


14.Posté par vau le 04/01/2010 03:21
c vré ke un italien ne peut pas etre noir? restons ce ke nous sommes c mieux pour tout le monde,il faut [accepter la difference!]i
reflechissons!!!


15.Posté par talla le 04/01/2010 03:43
Pape khouma a la nationalité parce qu’il a une femme italienne